FMC: Formation Médicale Continue


Trouve les Cours de:

dimanche 14 octobre 2018

Émission des signaux de communication BIOCHIMIE Cours de Biologie

BIOCHIMIE Cours de Biologie


Émission des signaux de communication
Chaque cellule produit au moins un signal, mais généralement plusieurs, lui permettant de communiquer avec les autres cellules. Il existe deux types principaux de mécanismes de synthèse des signaux. Dans le premier cas (hormones protéiques, neuropeptides), la biosynthèse est assurée par les voies classiques d’expression des gènes, selon le mode qui préside à la biosynthèse des constituants protéiques de la cellule. L’information génétique contenue dans l’ADN du noyau est d’abord transcrite en ARN messager, puis les messagers sont traduits en chaînes d’acides aminés dans des compartiments périnucléaires spécialisés, les ribosomes. Ces chaînes sont généralement assez longues (de 100 à 1  100 acides aminés). Les signaux étant en principe de taille beaucoup plus réduite (de 3 à 250 acides aminés environ), un processus de maturation découpe les molécules traduites (les «précurseurs» des signaux) en entités plus petites, par l’intermédiaire d’enzymes spécialisées. Des «repères» chimiques (juxtaposition d’acides aminés possédant des propriétés communes, comme les acides aminés basiques, ou chaînes glucidiques branchées sur certains acides aminés) guident l’action des enzymes et sélectionnent les sites de clivage sur la molécule du précurseur. La maturation commence dans un constituant cellulaire approprié, l’appareil de Golgi. Le clivage d’un précurseur peut aboutir à la production de plusieurs signaux différents, ou de plusieurs copies d’un même signal.
Le deuxième type de production de signaux fait appel à des transformations enzymatiques de composants directement importés par la cellule pour son métabolisme. C’est le cas des médiateurs aminergiques (dopamine, noradrénaline, sérotonine...) formés par addition de groupes OH, CH3, CH2CH3... à leur précurseur, grâce à des enzymes spécifiques . De façon similaire, les hormones stéroïdes sont élaborées par transformation enzymatique à partir du cholestérol. Dans ce mécanisme de biosynthèse, la spécificité du signal produit dépend donc des propriétés des enzymes élaborées de façon sélective par la cellule. Lorsqu’ils ont atteint leur structure définitive, les signaux sont stockés dans des vésicules entourées d’une membrane de protection (les granules de sécrétion). Ces granules sont ensuite acheminés vers la périphérie de la cellule. Le réglage du flux d’émission des signaux dépend lui-même de stimulations parvenant à la cellule émettrice par l’intermédiaire d’autres signaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire