MALADIE DE MARFAN Dolichosténomélie  Arachnodactylie
GÉNÉTIQUE 

MALADIE DE MARFAN Dolichosténomélie  Arachnodactylie
 MALADIE DE MARFAN Dolichosténomélie =  Arachnodactylie
Définition: dystrophie du tissu élastique et du collagène, d’origine génétique, généralement héréditaire transmission autosomique dominante (probablement au niveau du chromosome 15) avec pénétrance variable  15% de mutations spontanées, se manifestant surtout au niveau articulaire, cardiovasculaire et oculaire. l’incidence de 4 à 6 pour 100 000, sans prédominance raciale. elle touche la peau, cœur et vaisseaux, articulations, œil.

Facteurs de risque: dans les formes non familiales, un âge paternel avancé semble être un facteur de risque peu prononcé.
Signes cliniques : manifestation congénitale, présente dès la naissance; cependant, les manifestations cliniques ne s’expriment généralement qu’à l’adolescence :
1- Anomalies squelettiques :Taille supérieure à la normale, membres longs et grêles, arachnodactylie Thorax étroit en carène ou en pectus excavatum Hyperlaxité articulaire aboutissant parfois à des luxations récidivantesScoliose
2- Anomalies cardiovasculaires :Lésions mitrales (90%): surtout prolapsus, parfois insuffisance mitraleLésions aortiques: dilatation du sinus de Valsalva, anévrisme fusiforme de l’aorte ascendante, insuffisance aortique, risque de décès par dissection aortique Autres lésions plus rares: valvulopathie triscupidienne, anévrismes des artères coronaires ou pulmonaires, troubles du rythme
3- Anomalies oculaires (60 à 90% des cas) Ectopie cristallinienne, habituellement bilatérale et symétrique; parfois, luxation antérieure (entraînant une hypertonie aiguë) ou postérieure (risque de glaucome chronique) Autres atteintes: myopie sévère, décollement de rétine, kératocône
4- Autres manifestations cliniques :Pulmonaires: pneumothorax spontané récidivant, emphysème bulleux, fibrose Neurologique: anévrisme carotidien Digestives: hernies inguinales fréquentes, perforations digestives
Diagnostic différentiel: Homocystinurie Syndrome de Gorlin Syndrome d’Ehlers-Danlos
Imagerie: dépistage régulier radiographique des anomalies vertébrales et pulmonaires , dépistage annuel échocardiographique.
Diagnostique: Les critères anatomiques permettent d’identifier 90% des syndromes de Marfan : l’etude anatomie pathologique: vaisseaux: médianécrose kystique, rupture des fibres élastiques , peau derme aminci, raréfaction des fibres élastiques, anomalies des fibres collagènes, valves: dégénérescence myxoïde.Pour les formes non évidentes cliniquement, mesurer l’envergure de main à main (supérieure de 15 à 20 cm à la taille) Le 3ème doigt a une longueur supérieure à 1,5 fois celle de son métacarpien Apprécier la situation du cristallin à la lampe à fente Radiographie thoracique et échographie cardiaque
Traitement : traitement symptomatique articulaire et ophtalmologique. surveillance multidisciplinaire (oculaire, cardiologique…), dépistage régulier des complications , la plupart des patients nécessitera une chirurgie cardiovasculaire préventive souvent à haut risque, ou curative dans un contexte d’urgence , conseil génétique. pas de dépistage prénatal disponible, prophylaxie de l’endocardite chez les patients porteurs d’une valve.Eviter les activités violentes, les sports de combat, grossesse à haut risque à mener sous intense surveillance médicale. le pronostic en est généralement bon.On utilise les ß-bloquants pour ralentir la dilatation de l’aorte ascendante, pour obtenir un rythme de repos à 60/min ne s’élevant pas à plus de 80/min à l’effort (se référer aux recommandations du laboratoire). Certains utilisent chez la jeune fille un traitement œstro-progestatif pour ralentir la croissance et diminuer le risque de scoliose.
Complications: Endocardite bactérienne Dissection aortique Insuffisance aortique ou mitrale Cardiomyopathie dilatée Décollement de rétine
Évolution : les causes de mortalité sont avant tout cardiovasculaires. , avant correction chirurgicale des anomalies vasculaires, peu de patients vivaient au-delà de 35 ans. désormais, la plupart des patients peuvent avoir une durée de vie normale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 ⁄ 4 =