Syndrome coronarien Conduite à Tenir devant une crise cardiaque

Syndrome coronarien Conduite à Tenir devant une crise cardiaque

La maladie coronarienne regroupe trois entités :

  • l’angor stable,
  • le syndrome coronarien aigu sans sus-décalage du segment ST (angor instable et infarctus du myocarde ST-),
  • le syndrome coronarien aigu avec sus-décalage du segment ST (infarctus du myocarde ST+).

Le syndrome coronarien aigu (SCA) se caractérise par la persistance de la douleur thoracique malgré l’arrêt du facteur déclenchant (activité sportive, froid, stress…) et la prise de dérivés nitrés.
L’angor est dit instable en cas d’angor nouvellement apparu (moins de 8 semaines), d’intensité ou de fréquence croissante à l’effort, ou d’angor au repos. Il n’y a pas d’élévation des biomarqueurs (troponine ou CK-MB).
L’infarctus se caractérise par l’élévation des biomarqueurs (troponine ou CK-MB) associée à un tableau clinique évocateur et/ou des signes ECG (modification du ST, nouveau BBG, ou onde Q).
Un ECG est recommandé en urgence pour tout patient présentant des signes cliniques de SCA. Il permet de définir le type de SCA et d’établir un examen de base pour de futures comparaisons. Un ECG normal ne permet pas d’exclure le SCA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *