Cours de Dermatologie   LEUCOPLASIE ORALE ( affection de la muqueuse buccale )

LEUCOPLASIE ORALE affection de la muqueuse buccale
 LEUCOPLASIE ORALE ( affection de la muqueuse buccale ).
Définition: Terme clinique non spécifique utilisé pour désigner une plaque blanche permanente, adhérente, de la muqueuse orale. Cet aspect clinique n’est pas corrélé à un aspect histologique spécifique et peut être dû à des lésions variées allant de l’hyperkératose bénigne à l’épithélioma spinocellulaire. Les leucokératoses exogènes secondaires à l’intoxication alcoolo-tabagique chronique sont très fréquentes , lésions sont fréquentes  chez les sujets  age entre 40 et 50 ans , sexe de  prédominance masculine . facteurs de risque sont intoxication alcoolo-tabagique, mauvaise hygiène bucco-dentaire , traumatismes buccaux répétés ou chroniques .
Étiologie
Syphilis
Tabagisme
Carences vitaminique 
Éthylisme chronique 
Infection buccale 
Œstrogénothérapie 
Rayons ultraviolets (lèvres) 
Consommation (épices fortes, piments forts )
Infection par les papillomavirus humains (HPV 11 , 15 )
Mauvaise hygiène bucco-dentaire 
Traumatismes dentaires répétés (brûlures) 
Prothèses dentaires mal adaptées 
Signes cliniques : Plaques d’aspect et de couleur variables selon l’épaisseur: plaques très fines non palpables de couleur opaline, ou plus épaisses blanc bleuté, ou très épaisses, verruqueuses, fissurées, voire indurées, de couleur blanche Adhérentes Parfois rugueuses ou hyperkératosiques épaisses Leur coloration peut être grisâtre (macération), voire jaunâtre ou même brunâtre (chez les fumeurs). Localisations préférentielles : dans 50% des cas langue, face interne des joues, gencive inférieure, mais aussi: palais, lèvre inférieure, gencive du maxillaire supérieur , moins fréquemment: plancher buccal, régions rétromolaires . les autres muqueuses (anale, vaginale, …) rarement atteintes .
Diagnostic différentiel: 
A  Lésions blanches de la muqueuse buccale, non adhérentes avec :Candidose buccale Dermite caustique à l’aspirine (brûlure) 
B  Lésions buccales blanchâtres et adhérentes avec :Lichen plan buccal Leuco-œdème White sponge nævusLeucoplasie orale chevelue Épithélioma spinocellulaire  Lupus érythémateux chronique Pachyonychie et dyskératose  congénitale Kératoses traumatiques ou secondaires au frottement Papillomatose orale floride (carcinome verruqueux) Leucokératoses galvaniques 
Biopsie de la muqueuse buccale : est impérative si on suspecte un carcinome , si la lésion persiste malgré la suppression des facteurs étiologiques , si on décide de traiter par cryothérapie, pour confirmer la benignité de la lésion , étude anatomie pathologique objective altérations histologiques variables, allant d’une simple hyperkératose au carcinome invasif :Stade initial, acanthose, hyperkératose, avec stratification régulière et maturation progressive des cellules épithélialesAspect de carcinome invasif sur la 1ère biopsie dans 6% des cas,Transformation maligne dans 10-15% des cas,Le risque de néoplasie varie selon la localisation de la leucokératose: 60% au niveau du plancher buccal, plus rare sur le reste de la muqueuse buccale.
Traitement :Arrêt définitif de l’alcool et du tabacMise en état de la dentureHygiène bucco-dentaire quotidienneSupprimer tous les traumatismes: morsures des lèvres, prothèses traumatisantes, traumatismes alimentaires (chaleur, piments).En cas de signes cliniques de transformation (fissure, érosion, ulcération, induration): biopsie-exérèse en milieu chirurgical préférable à la biopsie simple en consultationCryothérapie: après biopsie de la lésion pour affirmer la bénignité , excellents résultats, pas d’anesthésie locale .Le ß-carotène ( beta-carotene ) pourrait entraîner une régression partielle (reste à évaluer).Électrocoagulation et application sur les lèvres de crème au 5-fluoro-uracile sont moins utilisées.
Surveillance: surveillance clinique régulière, semestrielle puis annuelle, étroite, avec examen soigneux de toute la cavité buccale , poursuivre même en cas de succès thérapeutique , biopsie (ou biopsie-exérèse) en cas de lésion suspecte de dysplasie .
Prophylaxie :Arrêt de l’alcool et du tabacÉviter les traumatismes de la muqueuse buccale: morsure, prothèses mal adaptées, chaleur, aliments épicés, etc.Bonne hygiène bucco-dentaire avec soins dentaires réguliers et détartrages
Complications:Risque de dégénérescence en épithélioma spinocellulaire, estimé à 20% pour les leucokératoses tabagiquesApparition de nouvelles lésions après traitement
Évolution : guérison si diagnostic et traitement précoces , 10 à 15% des leucoplasies buccales deviennent secondairement malignes , risque de dégénérescence maximal avec les lésions du plancher buccal . 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =