CARENCE EN  ZINC Dietetique 

CARENCE EN  ZINC

Définition: Le zinc est impliqué dans de nombreuses fonctions par l’intermédiaire de métallo-protéinases. Il a un rôle dans la synthèse des protéines et des acides nucléiques et est en particulier nécessaire au développement et à la maturation immunitaire. L’organisme d’un adulte de 70 kg contient 2 g de zinc. Les besoins quotidiens sont de 12 mg chez l’adulte, 20 à 25 mg chez la femme enceinte, 3 à 15 mg chez l’enfant. Les aliments riches en zinc sont les coquillages, les abats, les viandes, les poissons, les crustacés, le jaune d’œuf.

Étiologie: quelques rares cas de troubles de l’absorption et/ou du métabolisme du zinc, génétique  de transmission autosomique récessive (dermatite entéropathique), ou d’association avec la drépanocytose ,facteurs de risque pauvreté, troubles du comportement alimentaire, observée à tous âges, plus souvent à l’adolescence

A – Carence d’apport

Grossesse Lactation BrûluresPolytraumatismesHypercatabolisme Alimentation parentérale exclusive Phase de croissance rapide de l’adolescence Malnutrition protéique Aliments synthétiques

B – Déperdition

Diabète sucré Drépanocytose Cirrhose Insuffisance rénale 

C – Troubles de l’absorption

Géophagie Agents chélateurs Parasitoses intestinales Stéatorrhée MalabsorptionColites inflammatoiresDermatite entéropathique Régime riche en phytates

Signes cliniques : 

A- Carence légère 

  1. Hypogueusie, troubles de l’odorat 
  2. Troubles de la vision nocturne 
  3. Altération de l’état général 

B – Carence modérée : signes de carence légère associée à :

Diarrhée Retard de croissance Intolérance au glucose Asthénie intellectuelle, anorexie Hypogonadisme (chez l’homme) Troubles cutanés: retard de cicatrisation, dermatose péri-orificielle Troubles de l’immunité cellulaire, anergie cutanée 

C – Carence sévère : signes de carence modérée associée à :

Nanisme Alopécie DécèsTremblements, ataxie Dermatose pustulo-bulleuse Altération de l’état général Troubles du comportement, irritabilité 

Diagnostic différentiel: 

  1. Nanisme congénital 
  2. Hypogonadisme primaire 
  3. Arriération mentale 
  4. Troubles de croissance

Examens Complémentaires: 

  1. Diminution de la zincémie 
  2. Diminution de la teneur des hématies ou leucocytes en zinc (pas d’usage courant)

Traitement : régime équilibré omnivore , correction des erreurs diététiques , éviter les aliments à haute teneur en phytates (céréales, germes de soja). Gluconate de zinc :

Posologie de Gluconate de zinc
chez l’adulte 5 à 30 mg/j
chez l’enfant 5 mg/j
chez le nouveau-né , prématuré0,1 à 0,3 mg/kg/j

un apport excessif prolongé peut entraîner une carence en cuivre et une anémie sidéroblastique.

Évolution : Amélioration rapide, guérison en général complète

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =