Hypothyroidies de l’adulte

L’insuffisance thyroïdienne
I. PHYSIOPATHOLOGIE :
L’insuffisance thyroïdienne peut être la conséquence:
processus de vieillissement avec sclérose tissulairetroubles de l’hormonogénèsemédicamentsprocessus auto-immun avec thyroidite d’origine congénitale à révélation tardive (rare) lors de l’utilisation d’anti-thyroidiens de synthèse iode radio-actifdestruction de la glande thyroideorigine centrale atteinte hypophysaire avec défaut de sécrétion de TSH atteinte supra-hypophysaire avec un déficit sécrétoire de TRH thyroïdectomie

II. ETUDE CLINIQUE

1. phase infra-clinique :parmi les circonstanes de decouvertes :

  • au cours du contrôle systématique d’un sujet à risque
  • après traitement isotopique ou chirurgical d’une hyperthyroïdie
  • dans le cadre de  bilan d’une hypercholestérolémie
  • dans le cadre de bilan d’un excés pondéral, d’une asthénie, de troubles des phanères

2. A la phase d’état, on retrouve:

1- une infiltration cutanéo-muqueuse  et troubles des phaneres .

 infiltration cutanéo-muqueuse troubles des phanères
peau sèche, froide notamment au niveau des extrémités  oedème dur avec doigts boudinés, glacés visage, bouffi, oedémacié, arrondi, empaté paupières oedémaciées et blanches lèvres violacées contrastant avec le teint jaunâtre raucité de la voix et macroglossie hypoacousie ronflementongles cassants chute des cheveux  dépilation  axillo-pubienne,  1/3 externe des sourcils 

2- une frilosité et une hypothermie

3- des signes cardio-vasculaires :

  • * bradycardie, assourdissement des bruits du coeur, cyanose des lèvres.
  • * péricardite: gros coeur à la RxP, épanchement à l’échographie, microvoltage et troubles de la repolarisaton à l’E.C.G.
  • * athérome coronarien latent.

4- une dépression respiration avec hypoventilation alvéolaire

5- des troubles neuro-psychiatriques :

asthénie

  • – intellectuelle: le sujet répond lentement aux questions, perd la mémoire, est somnolent
  • – physique: le sujet est ralenti dans ses mouvements, devient sédentaire
  • – psychique: indifférence, passivité par rapport aux événements extérieurs, dépression fréquente, psychose hallucinatoire
  • – sexuelle

NEUROLOGIQUE

  • paresthésies des extrémités, crampes, myxoedème
  • myopathie hypertrophique (myo-oedème) avec réaction pseudo-myotonique à la percussion des muscles de l’avant-bras
  • syndrôme cérébelleux rare

6- troubles digestifs :

  • constipation
  • ballonnement abdominal
  • ileus paralytique.

7- troubles génitaux chez la femme:

  • * ménorragies et plus rarement aménorrhée
  • * galactorrhée avec hyperprolactinémie

8- épanchements des séreuses: isolés (ascite – pleurésie) ou généralisés (anasarque), ces épanchements sont le plus souvent asymptomatiques.

9- coma myxoedémateux avec hypothermie, bradycardie, bradypnée.

10- dans les formes de diagnostic très tardif, on peut observer une distension de la selle turcique par hyperplasie des cellules thyréotropes, avec parfois adénome thyréotrope secondaire

3. Le tableau clinique est très variable d’un patient à l’autre est toujours progressif et insidieux   fréquence des formes latentes, des formes pauci-symptomatiques.le tableau du myxoedème typique est rare, de même que le coma

4-BIOLOGIE.  

Auto-AntiCorps Anti-Thyroidiens

Auto-anticorps anti-thryroperoxidase = AAC anti-TPO Auto-anticorps anti-thyrogloguline = AAC anti-TG  La TG est une protéine intervevant dans la synthèse de T3 et T4.

Auto-anticorps anti-récepteur de la TSH = AAC anti-R-TSH
Ils existent 2 formes : AC agonistes mimant la TSH et antagonistes qui au contraire bloquent son action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 ⁄ 7 =