ABCES SOUS PHRENIQUE
ABCES SOUS PHRENIQUE
Abcès sous-diaphragmatique
Définition: Collection purulente située sous le diaphragme et ayant un rapport étroit avec celui-ci. peut être associées défaillance viscérale multiple , septicémie , fistule .
Étiologie: Complication de la chirurgie intra-abdominale dans 50% des cas Plaie abdominale perforante Suppuration intra-abdominale (diverticulites, appendicite )
Facteurs de risque: Contamination septique peropératoire Mauvais état général (cirrhose, insuffisance rénale chronique, dénutrition) Traitement immuno- ou myélosuppresseur (corticoïdes, chimiothérapie, radiothérapie) 
Signes cliniques: Signes généraux : Pics fébriles, sueurs et frissons , tachycardie .
Signes digestifs : douleur abdominale, nausées , défense abdominale, iléus , érythème de la paroi abdominale .
Signes pleuropulmonaires : douleur thoracique ou scapulaire , râles crépitants d’une base pulmonaire , dyspnée , épanchement pleural .
Diagnostic différentiel: Autres abcès intra-abdominaux Empyème Pleurésie purulente et/ou pneumopathie infectieuse d’une base pulmonaire
Examens complémentaires : 
Polynucléose à polynucléaires neutrophiles Hémocultures parfois positives Cultures des prélèvements positives à bacilles à Gram négatif et anaérobies (Escherichia coli, Klebsiella, Proteus, Clostridium, Bacteroides fragilis).Anatomie pathologique: polynucléaires altérés dans les prélèvements sous-diaphragmatiques
Ponction de l’abcès (sous échographie, sous scanner) Scintigraphie aux leucocytes marquésImagerie: surélévation d’une coupole diaphragmatique (sur la radiographie de thorax) , elévation et immobilité d’une coupole diaphragmatique sur les radiographies sans préparation , niveau hydro-aérique dans l’espace sous-phrénique , tomodensitométrie thoraco-abdominale , échographie
Scanner ou ponction échoguidée  .
Traitement : hospitalisation impérative. urgence diagnostique et thérapeutique , réanimation chirurgicale .Ponction et drainage de la collection par voie percutanée (sous échographie ou scanner) ou chirurgicale en fonction des conditions locales
Drainage chirurgical impératif en l’absence d’amélioration 24 à 48 h après drainage percutané
Antibiothérapie
Réanimation non spécifique (oxygène, équilibre hydro-électrolytique, nutrition , nutrition parentérale ) .
Monitorage cardiorespiratoire si besoin
Ventilation assistée si besoin
Antibiothérapie à spectre large, bactéricide, en association synergique, active sur les bacilles à Gram négatif et les anaérobies, secondairement adaptée aux résultats des cultures des germes isolés par hémocultures ou prélèvement direct , par exemple, association céphalosporine, aminoside, imidazolés (céfotaxime, amikacine, métronidazole)
Complications:
RécidiveHémorragie
OcclusionDésunion de suture
Défaillance viscérale multiple
Sepsis non contrôlé
Pneumopathie et/ou pleurésie purulente
Thrombophlébite suppurée
Évolution : Décès quasiment inéluctable en l’absence de drainage 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 − 4 =