Calendrier vaccination de l’adulte
Maladies Infectieuses

vaccinations de l’adulte

vaccinations

Le calendrier vaccinal ne mentionne pour les adultes que les rappels contre le tétanos et la poliomyélite, ainsi que la vaccination contre la grippe après 65 ans. Mais en réalité, c’est bien toute la politique vaccinale des adultes qu’il faudrait repenser : diphtérie, coqueluche, hépatites virales A et B posent des problèmes de santé publique qui justifient de nouvelles et fermes recommandations.

Vaccinations chez l’adulte
Vaccinations figurant sur le calendrier vaccinal actuel de l’adulte
Tétanos tous les 10 ans
Polio tous les 10 ans
Grippe tous les ans à partir de l’âge de 65 ans
Professions de santé : diphtérie, tétanos, polio, (BCG, typhoïde, ❚ Vaccinations professionnelles
grippe…)
Restauration : hépatite A
Contact des eaux usées : hépatite A, leptospirose
Militaires : méningocoque, hépatite A, dTPolio…
Protection vis-à-vis d’expositions spécifiques
Voyageurs (en fonction de la destination et suivant le statut vacci-
nal) : dTpolio, typhoïde, hépatite A, hépatite B, fièvre jaune,
encéphalite japonaise, encéphalite à tiques…
Nosocomial : grippe, (pneumocoque)
Exposition sexuelle : hépatite B, hépatite A
Immunodéprimés :
• aspléniques : grippe, pneumocoque (Hæmophilus, méningocoque)
• lymphodéprimés (sida) : grippe, pneumocoque…
Insuffisants cardiaques, respiratoires, diabétiques… (risque de
décompensation) : grippe, pneumocoque
Perspectives de nouvelles indications chez les adolescents ou les adultes
 
Valence diphtérique
Vaccin coquelucheux (acellulaire)
Rougeole, rubéole (ROR ?)
Varicelle
Hépatite A
Nouveaux vaccins
Plus performants : vaccins conjugués, adjuvés…
Nouvelles valences vaccinales
 ROR : rougeole-oreillons-rubéole ; dT : diphtérie

La perspective de l’introduction dans le calendrier vaccinal de l’adulte de rappels vaccinaux contre la diphtérie et éventuellement contre la coqueluche.

La préoccupation de garantir l’immunisation contre la rougeole, la rubéole (pour les femmes), la varicelle, l’hépatite B et l’hépatite A.

La mise à disposition de vaccins plus performants (conjugués) ou mieux tolérés (sous-unités) ou actifs sur de nouvelles cibles infectieuses (papillomavirus) destinés aux adultes.

Le renoncement à certains vaccins peu appropriés tel le BCG.

Les efforts pour améliorer la pratique plus régulière de certaines vaccinations (tétanos-polio) ou plus appropriée de certaines autres (pneumocoque).

Vaccinations chez le patient infecté par le VIH
❚ Vaccin diphtérie-tétanos-polio tous les 10 ans.
❚ Vaccin pneumococcique avec rappel tous les 5 ans.
❚ Vaccin grippal chez les sujets exposés.
❚ Vaccination hépatite B chez les patients à risque. Doser les anticorps après vaccination.
❚ Vaccination hépatite A recommandée pour les co-infectés hépatite B et (ou) C et les homosexuels. 1
❚ Les vaccins méningococciques, typhoïdiques sont sans inconvénient.
❚ Le vaccin vivant contre la fièvre jaune ne peut être pratiqué que chez
les patients dont le nombre de lymphocytes CD4 est supérieur à
200/mm3 .
❚ Le BCG est contre-indiqué.

 R É F É R E N C E S

Calendrier vaccinal 2003. BEH 2003 ; 6 : 33-40. 2. Beytout J, Denis F, Allaert FA. Description du statut vaccinal de la population adulte française. Med Mal Infect 2002 ; 32 : 678-88. 3. Guide des vaccinations 2003 (www.sante.gouv.fr). 4. Christenson B, Lindbergh P, Hedlund J, Ortquist A. Effects of large-scale intervention with influenza and 23 valent pneumococcal vaccines in adults aged 65 years or older: a perspective study. Lancet 2001 ; 357 : 1008-11. 5. Vaccinations. In : Prise en charge des personnes infectées par le VIH. Recommandations du groupe d’experts. Rapport 2002 sous la direction du Pr J.F. Delfraissy. Paris : Médecine- Sciences Flammarion, 2002 : 207-12. 6. Institut de veille sanitaire. Surveillance nationale des maladies infectieuses 1998-2000. Institut de veille sanitaire. Saint- Maurice 2003 : 109-12. 7. Vincent-Ballereau F, Schrive I, Fisch A et al. La population adulte française est-elle protégée de la diphtérie en 1995 ? Résultats d’une enquête sérologique multicentrique. Med Mal Infect 1995 ; 25 : 622-6. 8. Bonmarin I, Laurent E, Guiso N, Levy-Bruhl D et les participants Renacoq : surveillance de la coqueluche à l’hôpital en 2001. BEH 2003 ; 44 : 213-4. 9. Gilbert S, Partouche H, Parent du Chatelet I et al. Coqueluche chez l’adulte ayant une toux persistante : étude prospective auprès de 80 médecins généra-listes en région parisienne. Wirsing von König CH, Halperin S, Rifelmann M, Guiso N. Pertussis of adults and infants. Lancet Infect Dis 2002 ; 2 : 745-50. 11. Boelle PY, Hanslik T. Varicella in non-immune persons: incidence, hospitalization and mortality rates. Epidemiol Infect 2002 ; 129 : 599-606. 12. Denis F. Faut-il repenser la politique vaccinale des adultes ? Med Ther 2000 ; 6 : 264-9. 13. Beytout J. Les vaccinations de l’adulte. Bull Acad Natl Med 2003 ; 187 : 3-16.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 − 8 =