Sarcoptes scabei GALE
Maladies Infectieuses
GALE scabiose 

Définition: Maladie contagieuse liée à l’infestation de la peau par un parasite strict de l’homme, Sarcoptes scabei. La gale norvégienne, ou gale croûteuse, est une forme exubérante chez des sujets fragilisés, avec prurit modéré, extrêmement contagieuse, dans laquelle Sarcoptes scabei se loge dans l’épaisseur de croûtes sèches.

Facteurs de risque: Contact corporel ou par l’intermédiaire de linge avec un sujet infecté (grande contagiosité et le parasite peut survivre environ 8 h en dehors de son hôte, dans les draps ou les vêtements par exemple). Gale norvégienne: sujets fragilisés (asiles, hospices), âgés, immunodéprimés (cancers, hémopathies, corticothérapie, infection par le VIH, greffes d’organes) Facteurs liés à l’âge: Enfant – Atteintes généralement très étendues et souvent surinfectées. Lésions palmo-plantaires également très fréquentes – Le traitement de la gale du nourrisson, surtout impétiginisée, repose sur le baume du Pérou, les autres agents pouvant être irritants voire toxiques. Sujet âgé: prurit plus intense et lésions plus extensives 

Signes cliniques : Prurit intense, généralisé, souvent à recrudescence nocturne Sillons typiques liés au trajet sous-corné de la femelle (souvent mieux visualisés par de l’encre de Chine) retrouvés entre les doigts, sur la face antérieure des poignets, les organes génitaux externes, les fesses, les mamelons et les creux axillaires Vésicules et papules à l’extrémité des sillons Excoriations fréquentes Chancres scabieux (papules rouges squameuses prurigineuses) du gland et du fourreau de la verge Nodules scabieux (nodules oblongs bruns) sur les régions couvertes (fesses, creux axillaires) Habituellement, respect du cuir chevelu, du dos et du visage Lésions de grattage Gale norvégienne (multiplication très active du parasite) – Papules, nappes hyperkératosiques croûteuses peu inflammatoires – Au niveau des plis, du cuir chevelu, des oreilles, du dos, des mains et des pieds

Diagnostic différentiel: Pityriasis rosé Prurigo Syphilis Filariose Gale notoédrique (due à un parasite des chats et chiens), sans sillon, peu prurigineuseDermatite atopique Dermatite herpétiforme Eczéma de contact Dermite séborrhéique Piqûres d’insectes, prurigo strophulus 

Anatomie pathologique: Les biopsies (rarement pratiquées) montreraient des fragments du parasite dans la couche cornée, souvent au sein d’un foyer inflammatoire.

Diagnostique: Examen soigneux de l’ensemble du tégument; le parasite est parfois visible sous forme d’un point noir à l’extrémité d’un sillon et peut alors parfois être extirpé avec une pince à épiler. Pour visualiser le parasite à l’examen direct, il faut avec une lame de bistouri gratter un sillon, une papule ou une vésicule, préalablement recouverte d’une goutte d’huile minérale, et regarder au microscope optique. On peut aussi transférer le produit de grattage sur une lame avec une goutte d’hydroxyde de potassium. Test à l’encre de Chine (visualisation des sillons): appliquer de l’encre sur les régions érythémateuses et/ou prurigineuses, puis laver avec de l’alcool. Les sillons restent colorés. On peut alors utiliser une des deux techniques précédentes pour l’examen direct. 

Traitement :Mesures générales: Traiter toute la famille et les sujets très proches , Laver le linge et la literie à 55°C au moins , Éviction scolaire jusqu’à guérison clinique. Pas d’éviction pour les sujets contact .Pyréthrines: les plus employés. Application de 12 à 24 h. Produit globalement bien toléréBenzoate de benzyle: 2 applications de 24 h, à 24 h d’intervalle; excellent scabicide, mais extrêmement allergisant et susceptible d’entraîner des convulsions chez l’enfant DTT: 2 applications de 24 h, à 24 h d’intervalle. Excellent scabicide mais très irritant, avec un risque hépatique, rénal et neurologique Lindane: 1 application de 6 à 12 h. Excellent scabicide, mais très sensibilisant, et effets secondaires hématologiques, hépatiques et neurologiques Crotamiton: 2 applications de 24 h, à 24 h d’intervalle. Bon scabicide mais irritant La gale norvégienne peut être traitée soit par des badigeons répétés de benzoate de benzyle, soit par de l’ivermectine, 2 comprimés en une prise. Baume du Pérou chez le nourrisson, car non irritant: appliquer matin et soir pendant 10 j sur tout le corps du cou aux pieds. Éviter le contact avec les muqueuses et l’ingestion en bandant les mains.

Contre-indications: Le lindane doit être évité chez le prématuré, l’enfant malnutri, souffrant d’une affection grave ou épileptique. Grossesse: Eviter le lindane

Précautions d’emploi: Ne pas utiliser ces produits de façon prolongée en raison du risque important d’eczéma de contact.

Surveillance: Revoir le patient toutes les semaines au début pour être certain de la disparition des lésions et dépister une éventuelle contamination familiale.

Complications: Eczéma Pyodermite, impétigo diffus Prurit persistant Nodules scabieux (de nature immuno-allergique)

Évolution: Les lésions régressent en 1 à 2 j, mais le prurit peut persister au moins une semaine, nécessitant uniquement des antihistaminiques, voire des dermocorticoïdes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 + 5 =