La Nouvelle-Zélande partage la première séquence du génome du nouveau coronavirus émergeant
De plus en plus de laboratoires dans le monde publient par le biais de l’Initiative GISAID les séquences génomiques du nouveau coronavirus émergeant. Le virus a été identifié pour la première fois fin décembre 2019 dans la ville de Wuhan, où les patients souffraient de maladies respiratoires telles que la pneumonie. Depuis lors, le virus a été détecté dans plusieurs autres pays.

Les séquences du génome des bêtacoronavirus émergents sont cruciales pour concevoir et évaluer des tests de diagnostic, pour suivre et retracer l’épidémie en cours et pour identifier les options d’intervention potentielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *