Cours d’Ophtalmologie AMBLYOPIE

AMBLYOPIE 

Définition: l’amblyopie oculaire est une pathologie fonctionnelle qui se caractérise par une réduction de l’acuité visuelle, non améliorable par correction optique et en dehors de toute anomalie organique des voies visuelles. elle est due à un défaut d’apprentissage de la fonction visuelle, dû à la neutralisation corticale systématique d’afférences sensitives inutilisables. passé la petite enfance, ce déficit fonctionnel est définitif.

Le diagnostic d’amblyopie est un diagnostic d’élimination de toute cause organique face à toute baisse d’acuité visuelle.

Épidémiologie

  • la fréquence de cette affection (2-2,5%) justifie un examen ophtalmologique systématique de dépistage avant la scolarisation.
  • facteurs héréditaire incidence augmentée chez les enfants de parents amblyopes
  • détectable dès le plus jeune âge plus fréquent chez l’enfant , par définition, un œil ne peut pas devenir amblyope passé l’âge de 4-5 ans. mais amblyopie adulte existe également  .
  • peut être associées à des pathologies susceptibles d’entraver l’apprentissage de la fonction visuelle .

Nécessite une détection précoce :  tout enfant ayant des antécédents familiaux (amblyopie, strabisme
, anomalies de réfraction…) ou personnels (exo- ou ésophorie, signes de déficience visuelle ou troubles du développement, défaut de transparence cornéenne…) doit bénéficier d’une surveillance ophtalmologique permettant d’éviter l’installation d’une amblyopie définitive.

Étiologie

  1. Amblyopie strabique: due à la neutralisation systématique des afférences visuelles d’un œil hétérophorique (non utilisables pour la fusion des images) 
  2. Amblyopie anisométropique: due à la neutralisation systématique des afférences visuelles d’un œil lorsqu’il existe une trop grande différence de réfraction entre les deux yeux (élimine le flou visuel résultant) 
  3. Amblyopie réfractive: due à la neutralisation systématique des afférences visuelles d’un œil ayant d’importants vices de réfraction non corrigés (élimine le flou visuel résultant) 
  4. Amblyopie de privation (anopsie): due à l’absence complète d’afférences visuelles en provenance d’un œil. Exemples: taie cornéenne, cataracte congénitale, sévices à enfant…

Signes cliniques : Baisse d’acuité visuelle unilatérale dépistée le plus souvent par la médecine scolaire

Examen ophtalmologique: recherche d’anisométropie, d’hétérophorie et évaluation de la fonction visuelle monoculaire.

Traitement de amblyopie : le développement de la fonction visuelle se fait durant les premières années de vie. le diagnostic précoce est nécessaire à l’efficacité du traitement (jusqu’à 12 ans maximum). 

  • Prophylaxie :  Il faut penser à l’amblyopie et la prévenir dès le plus jeune âge, d’où la nécessité de vérifier régulièrement l’absence de gêne en vision monoculaire.
  • Corriger le plus tôt possible toute anomalie susceptible de gêner l’apprentissage de la vision 
  • Corriger au mieux et/ou occlure l’œil dominant pour favoriser la stimulation de l’œil amblyope , occlusion oculaire, correction optique .
  • L’amblyopie ne se corrige jamais d’elle-même et ne peut être enrayée que par un traitement adapté. 
  • La correction chirurgicale d’une importante hétérophorie peut être nécessaire, chirurgie  de récupérer le plus souvent une vision satisfaisante.

Surveillance de amblyopie : un suivi ophtalmologique fréquent jusqu’à résolution complète du problème, Nécessite une détection précoce : les parents, médecins scolaires, de PMI, généralistes et pédiatres doivent être sensibilisés à la surveillance du bon apprentissage de la fonction visuelle.

Complications: en l’absence de diagnostic précoce et de traitement adapté, perte fonctionnelle définitive de l’œil (acuité très basse).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 7 =