Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age DMLA

Dégénérescence maculaire facteurs de risque, traitement naturel La dégénérescence maculaire liée à l’âge correspond à une altération plus ou moins évoluée de la région centrale de la rétine, la macula, zone responsable de la vision précise.

Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age DMLA
Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age DMLA

C’est la cause la plus fréquente de cécité en France et dans les pays industrialisés chez les personnes de plus de 50 ans.

L’angiographie au vert d’indocyanine et de la tomographie en cohérence optique, en complément de l’angiofluorographie, pour le diagnostic de dégénérescence maculaire liée à l’âge.

La photothérapie dynamique à la vertéporfine a révolutionné la prise en charge de la dégénérescence maculaire exsudative liée à l’âge en permettant de traiter des néovaisseaux choroïdiens rétrofovéaux. L’apparition des médicaments antiangiogéniques est en train de modifier le pronostic de cette affection en rendant possible le traitement de certaines formes résistantes à la photothérapie dynamique, et surtout en permettant d’espérer une amélioration fonctionnelle visuelle.

De pathogénie encore imprécise, les seuls facteurs favorisants démontrés sont les antécédents familiaux et le tabagisme alors que l’hypercholestérolémie et la consommation de graisses saturées venant se greffer sur un terrain de susceptibilité génétique ne sont suspectés.

Dégénérescence maculaire exsudative: La prolifération de néovaisseaux choroïdiens constitue un tournant évolutif déterminant dans l’évolution de la maladie, en provoquant des lésions sévères et rapidement irréversibles des photorécepteurs secondaires aux diffusions de sang ou de sérum dans et sous la rétine maculaire évoluant vers une lésion cicatricielle disciforme. Les symptômes de l’affection sont liés au soulèvement de la rétine sensorielle responsable du syndrome maculaire classique : baisse de l’acuité visuelle, métamorphopsies et scotomes.

La baisse de l’acuité visuelle est centrale, de loin mais surtout de près, liée au siège des néovaisseaux choroïdiens par rapport à la fovéa, à l’étendue, à l’importance et à la localisation du soulèvement rétinien et au degré de souffrance des photorécepteurs.

Le scotome est directement lié à la topographie du décollement de la rétine neurale, mais aussi à celle des néovaisseaux choroïdiens. Il s’agit d’un scotome positif, d’abord relatif puis de plus en plus dense. Les métamorphopsies sont les symptômes les plus précoces et les plus évocateurs de dégénérescence maculaire exsudative.

À l’examen biomicroscopique, la présence de néovaisseaux choroïdiens se traduit par un décollement séreux rétinien, des hémorragies, des exsudats lipidiques et un œdème maculaire.

Le décollement séreux rétinien est au mieux visible en biomicroscopie avec lentille de contact sous l’aspect d’une séparation de la rétine sensorielle du plan de l’épithélium pigmentaire par un liquide habituellement translucide. Les hémorragies, liées à la fragilité de la paroi des capillaires néoformés, peuvent être rétiniennes ou sous-rétiniennes ou même sous l’épithélium pigmentaire. Elles entourent, en général, les néovaisseaux choroïdiens.

Les exsudats lipidiques apparaissent progressivement à la périphérie du décollement séreux rétinien et prennent ainsi une disposition circinée. L’œdème maculaire est souvent présent dans la rétine soulevée en regard des néovaisseaux choroïdiens, mais il peut s’étendre à toute la région maculaire. Il se manifeste soit par un œdème diffus de la rétine, soit par la présence de logettes kystiques intrarétiniennes. Actuellement, l’évaluation des dégénérescences maculaires liées à l’âge exsudatives nécessite l’angiographie à la fluorescéine, l’angiographie au vert d’infracyanine et la tomographie à cohérence optique (OCT) dont seule la confrontation permet un diagnostic précis et donc un traitement adapté.

Traitement: – Le laser est le traitement classique, mais certaines formes bénéficient depuis peu de la photothérapie dynamique. – La mise à disposition de substances antiangiogéniques est en train de bouleverser la prise en charge de nombreuses formes cliniques de dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *