Cours de médecine

 

Connexion Inscription Forums Iconographie Annonces Biologie Testez QCM Contactez-nous

MedSante

Rhumatologie

Sommaire

XVIeme Journée d’Enseignement en Rhumato-Imagerie

vos commentaires

CHONDROCALCINOSE ARTICULAIRE  : Pseudo-goutte

Définition: La chondrocalcinose articulaire (CCA) est une arthropathie microcristalline caractérisée par des dépôts intra-articulaires de pyrophosphate de calcium. La CCA peut être à l'origine d'arthrite aiguë (pseudo-goutteuse) ou d'arthropathie chronique. 80% des patients souffrant de CCA sont âgés de plus de 60 ans. prédominance féminine .

Étiologie

  1. CCA primitive 
    • Forme idiopathique sporadique: la plus fréquente 
    • Formes familiales ( génétique ) facteurs héréditaires: La majorité des cas sont sporadiques; il existe des formes familiales avec une transmission autosomique dominante à pénétrance variable. Mutations de ANKH dans 2 familles américaines de chondrocalcinose USA. Retrouvez l’abstract en ligne .Dans 2 familles américaines de chondrocalcinose (une d’origine britannique et l’autre suisse allemande ) à transmission autosomale dominante le phénotype était lié au chromosome 5p15.1. Une mutation en position 5 du gène ANKH a été identifiée. Tous les membres atteints étaient hétérozygotes pour cette variante et la mutation était absente chez 204 contrôles. Les 2 familles qui avaient des haplotypes différents n’étaient pas liées entre elles. (1)
  2. CCA secondaire 

Facteurs de risque: 

Description clinique : 

  1. Manifestations aiguës, pseudo-goutteuses - Monoarthrite aiguë, plus rarement oligoarthrite, de survenue brutale, parfois fébrile - Genou, poignet, cheville, hanche, épaule - Atteinte rachidienne: spondylodiscite aseptique par localisation discale 
  2. Manifestations subaiguës et chroniques - Atteinte polyarticulaire chronique, destructrice, simulant une polyarthrite rhumatoïde - Arthropathies chroniques réalisant un tableau d'arthrose, mais avec des lésions plus destructrices et érosives - Hydarthrose chronique, hémarthrose (genou, épaule) - Arthropathies destructrices rapides (disparition en moins de deux mois de 50% de l'interligne articulaire): hanche, genou et, plus rarement, épaule

Diagnostic différentiel: 

  1. Arthrite septique 
  2. Goutte 
  3. Rhumatisme à hydroxyapatite 
  4. Maladie de Lyme 
  5. Rhumatismes inflammatoires et, plus particulièrement, la polyarthrite rhumatoïde

Examens complémentaires :

Diagnostique: Le diagnostic repose soit sur la présence de signes radiologiques évocateurs, soit sur la mise en évidence de cristaux de pyrophosphate de calcium.

Traitement :

Surveillance:

Complications:

  1. Arthropathie destructrice rapide
  2. Destruction articulaire progressive des articulations portantes nécessitant la mise en place de prothèses.

Évolution : Les formes aiguës sont rapidement résolutives sous AINS .

bibliographie : (1) Arthritis Rheum. 2003 Sep;48(9):2627-31 ref

 

Copyright © 2005 look4 medsante.com. Tous droits réservés.