Cervicarthrose Arthrose cervicale

Cours de Rhumatologie

Cervicarthrose  Arthrose cervicale

Cervicarthrose  Arthrose cervicale

 Définition: Cervicarthrose est une Atteinte dégénérative du rachis cervical, conséquence d’une détérioration discale et/ou d’une altération dégénérative du corps vertébral. apparaît dès la quarantaine ,sexe de prédilection: 3 Homme pour  2 femme .

Signes cliniques : souvent asymptomatique découverte fortuite radiologique;

  1. Cervicalgies de type mécaniques
  2. Irradiation dans la région des trapèzes
  3. Névralgies cervicobrachiales par compression ostéophytique d’une racine nerveuse
  4. Dysphagie par volumineux ostéophytes antérieurs
  5. Myélopathie compressive par un ostéophyte à développement postérieur (syndrome lésionnel périphérique des membres supérieurs, syndrome pyramidal des membres inférieurs)
  6. Les symptômes neurologiques (vertiges, céphalées…) sont exceptionnels dans cette affection.

Diagnostic différentiel:

  1. Cervicalgies inflammatoires (polyarthrite rhumatoïde, pseudo-polyarthrite rhizomélique)
  2. Cervicalgies infectieuses (spondylodiscite bactérienne, mal de Pott)
  3. Syndrome de Pancoast-Tobias
  4. Tumeur de la fosse postérieure
  5. Sclérose latérale amyotrophique
  6. Syringomyélie
  7. Processus expansif intracanalaire tumoral ou vasculaire (angiome médullaire)

Imagerie: Clichés standard: rachis cervical de face, de profil, de 3/4 droit et gauche, odontoïde de face bouche ouverte. Pincement discal et ostéophytes , Scanner ou IRM (en cas de doute diagnostique ou dans le bilan pré-opératoire)

Diagnostique: Affection banale après 40 ans, exceptionnellement à l’origine de symptômes neurologiques. Ne pas la rendre responsable de tous les maux.

Traitement :

  1. Traitement médical  symptomatique antalgiques, AINS en prenant garde à la tolérance rénale chez les sujets âgés et associés à une protection gastrique par misoprostol , Massages antalgiques , Fangothérapie (boues chaudes) , Port d’un collier cervical en mousse, Tractions cervicales douces , Infiltration intrathécale d’hydrocortisone par voie lombaire suivie d’un basculage, ou injection péri-foraminale d’hydrocortisone en cas de névralgie cervico-brachiale résistante
  2. Traitement chirurgical : Formes compliquées (myélopathie cervicarthrosique) , Formes résistant au traitement médical (névralgie cervico-brachiale par conflit radiculo-ostéophytique)

 Surveillance: Fonction de la sévérité des symptômes (tous les 3 à 6 mois), en dehors des formes débutantes de myélopathie cervicarthrosique ou des névralgies cervicobrachiales qui justifient une surveillance plus étroite

Complications:

  1. Perte de mobilité du rachis cervical
  2. Myélopathie cervicarthrosique
  3. Accidents cérébraux ischémiques par migration embolique et/ou dissection vertébrale après manipulation vertébrale

Évolution et pronostic: Favorables dans la grande majorité des cas, avec parfois des périodes douloureuses sans facteur déclenchant particulier .

Causes des arthroses Secondaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 × 17 =