Rhumatologie

 MALADIE SERIQUE

Définition: Réaction allergique survenant après administration de sérum xénogénique ou de médicaments, survient habituellement 5 à 14 jours après injection de l’allergène. Se caractérise par de la fièvre, des arthralgies, un rash cutané et des adénopathies. réalisant parfois une véritable maladie systemique touchant ( Articulations, tractus digestif, cœur et vaisseaux, système nerveux périphérique, rein, peau, système hématopoïétique ) . Étiologie: facteurs de risque: injection d’une protéine étrangère , absence de facteurs génétique , héréditaires survenant à tous les ages, sex ratio est égale à 1.  parfois associées à d’autres allergies.
Anticorps IgG dirigés contre la protéine étrangère et formant avec cet antigène des complexes immuns circulants qui se déposent dans les tissus 
Médicaments: pénicilline, céphalosporines, sulfamides, thio-uraciles, streptomycine 
Sérothérapie: autrefois antidiphtérique; actuellement, traitement du tétanos, de la rage, des morsures de serpent, du botulisme et sérums antilymphocytes xénogéniques utilisés comme immunosuppresseurs
Signes cliniques :  
A- Facteurs déclenchant :Traitement antibiotique récent (surtout pénicilline et dérivés) Injection de sérum de cheval ou d’une autre espèce  
B- Symptomatologie variée liée à l’atteinte de plusieurs organes Fièvre, malaise, arthralgies, myalgies, urticaire, prurit, adénopathies, splénomégalie Atteinte neurologique avec déficit moteur périphérique, voire syndrome de Guillain-Barré Atteinte rénale: glomérulonéphrite aiguë avec protéinurie et hématurie Atteinte digestive: nausées, vomissements, douleurs abdominales, méléna Atteinte cardiaque: myocardite (rare)
Diagnostic différentiel: Maladie systémique avec vascularite Autre type de réaction allergique
Examens complémentaires : Augmentation de la VS Protéinurie Hématurie Diminution du C3, diminution du C4 Cryoglobulinémie mixte à IgG-IgM
Anatomie pathologique: Lésions de vascularite segmentaire ressemblant aux lésions observées dans la périartérite noueuse
Traitement : hospitalisation dans les cas sévères. traitement est symptomatique ambulatoire un repos au lit pendant la phase aiguë ,Antihistaminique pour l’urticaire et le prurit Aspirine 0,6 à 1,5 g toutes les 4 heures per osPrednisone, 40 mg/j per os si les premiers traitements n’améliorent pas la symptomatologie. Indiquée aussi en cas de neuropathie périphérique ou de myocardite 
Surveillance: A la phase aiguë, surveillance étroite et recherche de signes de neuropathie périphérique et de myocardite
Prophylaxie : Tester toute personne avant d’administrer un sérum Surveillance étroite des patients devant recevoir un sérum xénogénique et ayant des antécédents d’asthme, de rhinite allergique, d’urticaire ou de tout autre symptôme allergique Tester les patients non sensibilisés et n’ayant pas d’antécédent allergique: avant l’administration de la protéine xénogénique, Prick test avec une solution diluée au 1/10. Si ce test est négatif, 0,02 ml de la solution au 1/10 peuvent être injectés par voie sous-cutanée. Tester les patients sensibilisés ou ayant des antécédents allergiques. Tester d’abord avec une solution diluée au 1/1000. Si le test cutané est positif et que le traitement par le sérum est indispensable, une désensibilisation est nécessaire.
Complications: Vascularite Neuropathie Glomérulonéphrite Choc anaphylactique Décès
Évolution et pronostic: Bons. Guérison en 2-3 semaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *