Cours de médecine

 

Connexion Inscription Forums Iconographie Annonces Biologie Testez QCM Contactez-nous

MedSante

Hématologie

Sommaire vos commentaires

HÉMOPHILIE

L'hémophilie A et B sont des désordres congénitaux de la coagulation dus au déficit d'un  facteur de la coagulation, le facteur VIII (hémophilie A) ou IX (hémophilie B). Leur expression clinique est similaire. L'hémophilie A est la plus fréquente. La gravité de la maladie dépend de l'intensité du déficit: forme sévère = < 1% de facteur présent; forme modérée = 1-5%; forme mineure = 5-25%; forme fruste > 25%.
Les hémophilies fait partie des maladies longues et coûteuses (affections de longue durée).

Epidémiologie :
- Génétique Le plus souvent, transmission génétique récessive liée à l'X. Dans 25 à 30% des cas, néomutation
- Age Formes sévères révélées dans la 1ère année de vie. Formes mineures et frustes parfois révélées à l'âge adulte à l'occasion d'hémorragies provoquées
- Sexe :Les femmes sont porteuses saines de l'anomalie génétique. Rares cas de femmes ayant un syndrome de Turner (XO) hémophiles. Les fils d'une femme porteuse ont 50% de risque d'être hémophiles.
-Facteurs de risque: Antécédents familiaux

Etiologie: 
Anomalie du gène des facteurs VIII ou IX de la coagulation (délétion, mutation ponctuelle, inversion...)

Signes cliniques
• Forme sévère: hématomes spontanés dans les muscles, tissus mous, articulations. Gravité des hématomes compressifs (plancher buccal, cérébral, nerf périphérique)
• Formes moins sévères: hématomes provoqués par des traumatismes ± intenses
• Formes frustes parfois révélées à l'occasion d'une chirurgie ou d'une extraction dentaire

Diagnostic différentiel: 
• Maladie de von Willebrand
• Anticoagulant circulant (anti-VIII ou IX) dans maladies autoimmunes (lupus)

Examens Biologiques : 

•Le diagnostic prénatal peut se faire à la 20ème semaine de grossesse par dosage du facteur VIII ou IX dans le sang de cordon, et dès la 8-9ème semaine de grossesse par étude d l'ADN des villosités choriales.
• Augmentation du TCK, TQ normal, TS normal, numération des plaquettes normale ,Une prise d'aspirine récente (10 jours) peut allonger le TS et faire à tort évoquer une maladie de von Willebrand
• Hémophilie A: diminution du facteur VIII
• Hémophilie B: diminution du facteur IX
• Enquête génétique, identification des transmettrices: dosage du facteur VIII comparé à l'antigène du facteur Willebrand, et analyse de l'ADN après étude identique de plusieurs membres de la famille, dont un hémophile.

Traitement :
• Traitement ambulatoire
• Transfusions à domicile
• Hospitalisation uniquement en cas d'urgence (hémorragies importantes ou localisation menaçante d'un hématome)

Mesures générales: 
• Contre-indication de l'aspirine et AINS, du rasage à main, des injections IM et des plâtres 
circulaires (risque de compression si hématomes)
• Traitement très précoce des hématomes. En cas d'hémarthrose, immobilisation et 
kinésithérapie rapides pour éviter ankyloses et déformations articulaires invalidantes. 
Chirurgie orthopédique si besoin.
• Vaccination anti-hépatite B
• Maintien du taux de facteur VIII ou IX à 20% en cas d'hématome des tissus mous non compliqué, à 25-50% pendant au moins 72 heures en cas d'hématome profond ou d'hémarthrose, à plus de 50% en cas d'hématome du système nerveux central ou de 
chirurgie.

Les Moyens :
• Concentrés de facteurs VIII ou IX purifiés et inactivés par solvant-détergents, et obtenus à partir de plasma humain ou par génie génétique (20 à 25 UI/ml de concentré)
• Posologie: 20 UI/kg pour arrêter un saignement, 40 UI/kg avant une intervention chirurgicale, puis 60-80 UI/kg jusqu'à cicatrisation complète.
• Demi-vie du facteur VIII voisine de 8-12 h, d'où nécessité de 3 injections par jour
• Demi-vie du facteur IX voisine de 12-18 h, d'où nécessité de 2 injections par jour
**En cas d'anticoagulants circulants, utilisation de corticoïdes et autres immunosuppresseurs, voire de plasmaphérèses et de concentrés de complexe prothrombique (court-circuite les anticorps)

La surveillance: 
• Surveillance clinique: bilan orthopédique régulier. Détection précoce d'éventuelles déformations
• Surveillance biologique et sérologique: enzymes hépatiques, sérologies hépatites virales et VIH
• Recherche d'agglutinines irrégulières

Mesures hygiéno-diététiques: 
• Education du patient et de la famille
• Port d'une carte d'hémophile mentionnant le lieu de soin habituel, les différents événements concernant la maladie, le taux de facteur et la date des transfusions
• Soutien psychologique si nécessaire (maladie chronique)
• Conseil génétique

Complications
• Complications infectieuses
- Hépatites B et C (60-70%)
- Infection par le VIH (50% environ des hémophiles sont actuellement contaminés)
- Actuellement, avec l'utilisation des cryoprécipités inactivés par solvant-détergents, le risque de transmission virale est extrêmement faible. Il n'y a pas eu de transmission du VIH en 5 ans d'utilisation de ces cryoprécipités.
• Complications immunologiques: développement d'anticorps anti-facteur (VIII ou IX) dans 5 à 10% des cas, avec activité anticoagulante circulante

Evolution et pronostic: 
• Augmentation de la mortalité due aux complications infectieuses
• Séquelles orthopédiques de l'arthropathie hémophilique

 

 

Copyright © 2006 medsante.com Tous droits réservés.