PRE-ECLAMPSIE Gynécologie Obstétrique Sexualité G.O.S

 Hypertension associée à une protéinurie apparaissant après 20 semaines d’aménorrhée. Prévalence moyenne: 5% des grossesses , frequente chez la Femme jeune, primipare, de plus de 35 ans ou de moins de 20 ans

Étiologie:

  1. Insuffisance placentaire
  2. Disparition de la diminution de la sensibilité vasculaire aux agents vasopresseurs
  3. Microthrombus placentaires multiples

Facteurs de risque:

  • Primiparité
  • Grossesses multiples
  • HTA chronique
  • Môle hydatiforme
  • Âge < 20 ans ou > 35ans
  • Antécédents familiaux
  • Antécédent de néphropathie
  • 1ère grossesse avec nouveau partenaire
  • Bas niveau socio-économique

Signes cliniques :

  • Barre épigastrique
  • Hyperréflexie
  • Oligoanurie
  • Protéinurie > 300 mg/24 h
  • HTA (> 140/90 mmHg ou élévation de la systolique de 30 mmHg ou de la diastolique de 30 mmHg)
  • Œdème, prise rapide de poids
  • Signes fonctionnels d’HTA: céphalées, troubles visuels, bourdonnements d’oreilles

Diagnostic différentiel: HTA chronique , HTA gravidique

Examens biologiques :

  1. Protéinurie > 300 mg/24 h
  2. Hyperuricémie, hypoprotidémie
  3. Élévation de la créatininémie
  4. Élévation des ASAT, ALAT
  5. Signes de CIVD:  Thrombopénie , Apparition de PDF , Diminution du fibrinogène

Anatomie pathologique:

  1. Anomalies vasculaires placentaires
  2. Dépôts de fibrine au niveau du foie avec nécrose et hémorragie périportale
  3. Dépôts de fibrine au niveau rénal

Diagnostique: évoquer systématiquement devant une HTA ou des œdèmes apparaissant vers 20 semaines d’aménorrhée , le diagnostic est clinique.

Traitement : Hospitalisation pour bilan puis soit surveillance à domicile, soit garder en hospitalisation en fonction de la gravité ,Recueil des urines des 24 h, monitorage de la pression artérielle, surveillance du poids

  1. Traitement antihypertenseur, en évitant une chute trop rapide ou trop importante (< 13/8) de la pression artérielle
  2. Extraction fœtale en cas de prééclampsie sévère (HTA non contrôlée), souffrance fœtale aiguë, HELLP syndrome, éclampsie non contrôlée, CIVD

Régime: Régime hyperprotidique (pas de régime sans sel)   Antihypertenseur, alphaméthyldopa (jusqu’à 3 g/j) , autres medicaments : Dihydralazine, ß-bloquants , Sulfate de magnésie , Benzodiazépines en cas d’éclampsie .

Surveillance:

  1. Pression artérielle, diurèse, œdème, poids
  2. Monitorage du RCF
  3. Surveillance clinique et échographique de la vitalité fœtale
  4. Bilan biologique rénal, hépatique, coagulation

Complications:

CIVD HRP OAPHypotrophie fœtale, souffrance fœtale aiguë, mort fœtale in utero ÉclampsieHELLP syndrome (stéatose hépatique)

Évolution et pronostic: Extraction fœtale à plus ou moins long terme suivant le contrôle de l’HTA et l’apparition des complications.

ASAT, ALAT = transaminases   CIVD: coagulation intravasculaire disséminée   HELLP syndrome: (hemolysis, elevated liver enzymes and low platelet count: hémolyse, élévation des enzymes hépatiques, thrombopénie) HRP: hématome rétroplacentaire • HTA: hypertension artérielle • OAP: œdème aigu du poumon  PDF: produits de dégradation de la fibrine  RCF: rythme cardiaque fœtal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 2 =