Les indicateurs qui présument fortement de la possibilité pour un patient de développer un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), une complication du Covid-19 qui remplit les poumons de liquide et tue environ 50 % des personnes la développant. L’analyse par un algorithme intelligent des données de 53 patients atteints du coronavirus dans deux hôpitaux de Wenzhou, en Chine, a montré que des changements dans le taux d’alanine aminotransférase, une enzyme présente dans le foie, le taux d’hémoglobine et dans les signalements de douleurs, étaient les indications les plus précis d’une complication.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.